5 années de plus pour le glyphosate

le

Générations Futures, foodwatch et la Ligue contre le cancer sont scandalisées par ce vote. Pour ces trois organisations, chaque jour d’autorisation du glyphosate est un jour de trop pour la santé des citoyens et des agriculteurs.

 

  • 79 % des Français sont pour une interdiction immédiate du glyphosate (source : sondage SumofUs, octobre 2017)
  • L’Initiative citoyenne européenne pour interdire le glyphosate a dépassé le million de signatures (1.320.517) https://stopglyphosate.org/fr/

 

« En accordant un sursis supplémentaire à Monsanto, Bayer et compagnie, la Commission européenne balaie le principe de précaution et la santé du revers de la main, de même que la voix des millions de citoyens qui ne veulent plus de l’herbicide le plus controversé de la planète ».

Les détails du vote :

  • Ont voté pour : 18 États membres (65,71 %) : Bulgarie, Allemagne, République tchèque, Danemark, Estonie, Irlande, Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovénie, Slovaquie, Finlande, Suède, Royaume-Uni.
  • Ont voté contre : 9 États membres (32.26 %) : Belgique, Grèce, France, Croatie, Italie, Chypre, Luxembourg, Malte, Autriche.
  • Abstention : 1 État membre (2,02 %) : Portugal.

 

Sources  : https://www.generations-futures.fr/actualites/glyphosate-autorise-cinq-annee/

http://www.lemonde.fr/planete/live/2017/11/27/en-direct-l-union-europeenne-statue-sur-la-prolongation-du-glyphosate_5221023_3244.html

 

 

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je me permets le partage de ce texte( qui n’est pas de moi) en réaction à ce sujet.

    T’as vu ta terre?

    Une catarsis.
    Voilà ce que vous lirez si vous allez plus loin.
    Si vos yeux sont fragiles aux insultes, je vous conseille de les éloigner de l’écran et de passer sur une autre page.

    On sait. On sait que les produits chimiques répandus dans les champs représentent un danger pour notre santé. On le sait, et ils le savent.
    Il n’y a même pas besoin d’aller plus loin dans la description des problèmes engendrés par ces méthodes culturales qui mettent en oeuvre, notamment, les désherbants chimiques. Les paysans tricheront quelque temps si on les prive de glyphosate : ils ont des cocktails de désherbants sélectifs sous le coude, interdits mais dont l’utilisation conjointe est presque impossible à démontrer. C’est pour ça qu’on les a peu entendus sur le sujet.
    Ils le savent que c’est mal. Tout comme les ministres, les députés européens et les agrochimistes savent.

    Mais ils s’en branlent, vous savez.

    Ils s’en branlent comme ils s’en branlent de voir l’indispensable transition écologique prendre autant de temps pour s’installer. Ils s’en branlent car ils ne pensent qu’à court terme, le temps d’un mandat ou d’une carrière, le temps de se goinfrer tant que c’est encore possible en ne malmenant pas trop ceux qui les engraissent.

    La plupart d’entre eux ont des gosses pourtant. A croire qu’ils s’en branlent aussi. Ils les imaginent certainement assez malins pour passer entre les mailles du filet, pensent qu’ils auront comme eux cette capacité cynique à se remplir la panse et se vider les couilles sur le dos de ceux qui vivent dans la fange qu’ils leur auront laissée, où ils les piétinent pour accéder aux meilleures place. Au sec et au propre, assis sur un confortable coussin d’amour-propre.

    Je n’en veux pas tant aux paysans qu’aux détenteurs du pouvoir, qui prennent malgré nous en notre non des décisions dont nous savons tous -eux compris- qu’elles ne sont pas favorables au bien commun, mais à celui d’une poignée de râclures privilégiées.

    De ce cortège de salopards vendus à la boulimie du gain, de ces cohortes de barils de fiel qui nous empestent la vie en nous privant tant qu’ils le peuvent de ce qui fait notre joie profonde plutôt que nos satisfactions immédiates illusoires, de ces monceaux de bouffeurs de lisier qui s’astiquent la glotte chez Fauchon tout en nous vomissant leurs gains sous forme de désert agricole, d’usines à consommer, ou de cancers de Noël, de ces illustres connards qui n’ont foi qu’en l’argent, je voudrais faire, si le sort me le permet, le plus magnifique, le plus époustouflant, le plus formidable tas de compost.
    Grand comme une montagne, on le verra de partout pointer sur l’horizon, et mes enfants, les vôtres, et leurs enfants iront leur chier dessus jusqu’à ce qu’ils ne soient plus qu’une flaque restituant à la terre ce qu’ils lui auront volé.

    Voilà ce que j’aimerais faire.

    Rendre.

    Coup pour coup, larme pour larme.
    Cancer pour cancer.

    Bande d’ordures et d’incapables, puissiez-vous endurer dans votre chair les maux que vous avez causé, jusqu’à l’ultime rédemption compostière où, enfin, vous commencerez vos méfaits.

    Vous nous poussez à bout; comment imaginez-vous que cela puisse finir? Par un grand pardon international où nous embrasserons le pdg de Bayer, celui d’Amazon, de carrefour, Mac Donald’s, Monsanto, H & M, Père Dodu ou Nestle et les élus qui les ont sucé jusqu’à la moelle en leur disant que ce n’était pas grave, finalement, de foutre en l’air le meilleur de tout pour s’en mettre plein les poches?

    Soyons réaliste, voyons! On vous hait, et on adorerais que vous payiez pour ça!

    Mange ta terre, te dis-je, puisque comme nous tu sais pourquoi.
    Eric Lenoir

    J'aime

  2. lacapacitedemerveillement dit :

    L’Europe a toujours été une vaste fumisterie aux services des lobbystes. Faisons notre part, soyons indépendants en France, trouvons une alternative, et vite..

    J'aime

  3. Joëlle dit :

    Comme toi et bien d’autres (mais pas assez?) j’ai été écœurée par ce vote. Toi qui lis Que Choisir, tu as dû voir le court article, à la rubrique “actualité” du numéro de décembre, qui relate ce qui se passe dans la commune de Richelieu (37)… Le maire y encourage ses administrés à utiliser les pesticides pour “l’entretien des trottoirs”, puisque eux y sont autorisés jusqu’au 1er janvier 2019!!!

    J'aime

    1. Changeons notre vie dit :

      Hello Joëlle
      Oui, comme toi, je suis écœurée, mais en vérité pas si surprise que cela 😦
      Pour se consoler, on peut toujours se dire qu’on a échappé aux 10 ans initialement prévus
      Le maire de Richelieu devrait se voir décerner le prix de l’inconscience
      Belle journée à toi

      Aimé par 1 personne

  4. C’est juste honteux…! Bises

    J'aime

    1. Changeons notre vie dit :

      Tu as bien résumé l’affaire Cat.
      Bises

      Aimé par 1 personne

  5. Joëlle dit :

    À réécouter sur France Culture: l’émission du 28 novembre La Grande Table avec la lanceuse d’alerte Barbara Demeneix
    https://www.franceculture.fr/programmes
    (Trouvé en faisant une recherche sur Lilo 😉)

    J'aime

    1. Changeons notre vie dit :

      Merci Joëlle pour ce lien
      Je vais écouter cette émission (grâce à toi et à Lilo 😉 )
      Heureusement qu’il y a France culture pour sortir du lot !
      Bises

      Aimé par 1 personne

    1. Changeons notre vie dit :

      On est bien d’accord😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s