Alors ? Heureux (se) ?

le

Nous sommes submergés par l’ industrie de la consommation et l’influence des marques via la publicité.

pub

Sous couvert d’accession au bonheur, nous, rats-humains (film d’animation de Steve cutts), autorisons cette manipulation de masse qui vise à nous faire dépenser et travailler plus pour exister plus et vivre mieux.

Face à l’échec de cette stratégie, nous nous tournons vers des solutions médicamenteuses qui nous promettent elles-aussi du bonheur…en pilule.

Un constat amer, mais qui….. soyons honnêtes…. reflète bien notre vie de tous les jours….Smiley-perplexe

Est-ce ça le bonheur ?

Si vous ne connaissez pas Pierre Rabhi (essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français) , je vous invite à regarder cette petite interview (5 min), dans laquelle il nous délivre sa réflexion. Il prône ce qu’il appelle « la sobriété heureuse ». C’est aussi le titre d’un de ses livres que je vous recommande.

Il ne s’agit pas de mener une vie de galérien, de se priver de tout, mais de savoir se satisfaire en privilégiant ces 4 éléments principaux : se nourrir, se vêtir, s’abriter et se soigner !

Que de bon sens dans ses propos !

Enfin…….c’est mon avis….mais peut-être ne le partagerai vous pas….libre à vous rires

 

 

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Joëlle dit :

    La seule chose qui pourrait manquer à ma Moitié à cette liste, c’est la mer. Pour moi, ce serait l’absence de silence – je n’aime pas le ronron incessant des villes.
    Je vais prendre le temps d’écouter le sage Pierre Rabhi. Merci!

    Aimé par 2 personnes

    1. En parlant de la mer, tu m’a interpelé Joëlle !

      Beaucoup de grands sages disent que la paix vient de l’intérieur et que l’extérieur n’a rien à y voir… mais la réalité dans tous ça c’est que 99.99999999% des gens n’atteindrons jamais cette sagesse ultime.

      Nous, qui faisons de notre mieux pour être éveillés et atteindre un niveau supérieur de vie, nous sommes grandement influencé par notre environnement extérieur… le lieu où l’on vit, notre travail, notre famille et les gens qui nous entoure.
      Pour nous aider à cultiver une paix intérieure, nous devrons quelques fois changer de travail, s’éloigner de personnes nocives (même de notre famille), mais aussi changer de lieu de vie.

      C’est ce que ma femme et moi avons fait il y a un peu plus de trois ans… nous avons donné notre démission de nos carrières en comptabilité et en informatique, vendu notre grosse maison en ville et déménagé au bord d’un lac en région à plus d’une heure de voiture de la ville.
      Aujourd’hui, le simple fait d’aller passer une journée en ville nous rappelle ce stress que nous ne voulons plus dans notre vie.

      Revenons à la mer maintenant ! 😉
      J’ai toujours eu une attirance vers l’eau. Depuis l’âge de 4 ans, mes parents m’emmenait en vacances au bord de la mer et à chaque fois, je ressentais une énorme douleur de quitter l’océan… je dis souvent que c’est comme si une moitié de mon cœur était arraché de ma poitrine pour resté dans cette endroit merveilleux.

      Aujourd’hui dans la quarantaine, je commence à peine à faire vivre le rêve qu’un jour je vivrai au bord d’un océan. Je ne sais pas où dans le monde, mais je sais que cela va arriver.

      Je m’en approche tranquillement.
      Après 3 ans dans notre maison au lac, je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas… Faut que je précise que j’habite au Québec et je trouvais pénible que le lac soit gelé pendant 6 mois et avec la neige cela ne ressemblait qu’à un champ enneigé.
      Donc, l’automne passé, nous avons trouvé une jolie petite maison à louer à deux minutes de marche du fleuve Saint-Laurent. J’ai accès à un parc, une belle marina et même une petite plage pour y marcher pieds nus l’été.
      Le fleuve dans cette région ne gèle presque pas et on y voit toujours l’eau. Juste le fait d’entendre les vagues frapper les rochers, c’est le meilleur antidépresseur qui soit !
      🙂

      Aimé par 3 personnes

      1. Joëlle dit :

        Je viens de lire ton commentaire à ma Moitié qui n’a pu que dire “Tout à fait!” Pour tout dire, maintenant que nous voici tous les deux sortis du monde du travail, dans une grande maison vide (an empty nest) la question se pose: où serions-nous le plus heureux? En attendant de prendre LA troisième grande décision de notre vie (la première ayant été de nous marier malgré bien des obstacles, la deuxième de laisser deux emplois hyper rémunérés mais prenants et stressants), nous faisons du grand ménage dans la maison!

        Aimé par 2 personnes

      2. Changeons notre vie dit :

        Quel témoignage tu fais là Patrick. En réalité, on a encore plein de points communs que je découvre là. Il vous a fallu bien du courage pour faire tout ces changements. Bravo à vous, c’est loin d’être évident.Tu as bien mérité ta petite marina 🙂
        Nous sommes nous mêmes en plein projets….quelques changements à venir 😉

        Aimé par 2 personnes

      3. Bravo Joëlle pour ces beaux changements que toi et ta Moitié avons entrepris et pour la suite.
        Tu parles de grand ménage… c’est une autre chose qui a changé dans notre vie aussi ces dernières années… dans les 2 dernières années j’ai vendu pour presque 5000$ de « stuff » qui encombrait ma vie et j’ai dû donner à différentes œuvres ou personnes pour à peu près le même montant.
        J’ai découvert comment ça faisait du bien de donner et de se désencombrer.

        Aujourd’hui, dès que j’ai l’idée d’acheter ou même de prendre quelque chose qu’on veut me donner… je me pose les questions: « Est-ce que j’ai déjà cette chose? J’en ai vraiment besoin ? Est-ce que je vais m’en servir pour la peine ou c’est juste un «au cas où»?  »

        Je comprends maintenant que ce n’est pas le matériel qui rend heureux, ce sont les expériences de la vie.

        Continuez votre beau changement. 🙂

        Aimé par 1 personne

    2. Changeons notre vie dit :

      Je suis comme toi côté silence, je n’aime pas trop les villes, et encore moins les mégapoles. Quand je vais à Paris, ça m’épuise 😉. J’aime aussi beaucoup la mer, son spectacle m’apaise depuis toujours. En revanche pas l’été quand il y a trop d’affluence.
      Tu ne connais pas P Rabhi ? Si oui, écoute le. Il a tout le bon sens de ces « hommes de la terre » 🙂 et il a consacré sa vie à prôner l’agroécologie (culture de la terre avec respect, sans chimie)

      Aimé par 1 personne

      1. Joëlle dit :

        Oh si, je le connais. J’ai même lu un de ses livres (recueil de pensées) l’an dernier. Un homme extraordinaire.

        Aimé par 1 personne

  2. J’aime lire et écouter Pierre Rabhi. Il me réconforte.
    Nous vivons à la campagne et tout près de la mer. Quel bonheur pour une calme et contemplative comme moi 😊😁
    Merci pour cette belle note et ces témoignages. Bises bretonnes 💜

    Aimé par 1 personne

    1. On doit être un peu pareil… Je peux passer des heures au bord de l’eau juste à contempler et vivre le présent pleinement.

      Aimé par 2 personnes

    2. Changeons notre vie dit :

      A la campagne, et près de la mer dis-tu ? Tu vas faire des envieux 😊.
      Merci à toi
      Bises

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s