Ensemble, mais seuls….

le

D’après la sociologue américaine Sherry Turkle, les médias dit « sociaux » sont en fait des moyens d’être seul tout en étant connecté à beaucoup de monde.

De nos jours, ces téléphones dans nos poches changent nos esprits et nos cœurs parce qu’ils nous offrent trois fantasmes gratifiant.

  1. Que nous pouvons mettre notre attention partout où nous voulons qu’elle soit ;
  2. Que nous serons toujours entendus ;
  3. Que nous n’aurons jamais à être seuls.

Et cette troisième idée, que nous ne serons jamais obligés d’être seuls, est au cœur de l’évolution de notre psyché. Parce qu’au moment où les gens sont seuls, même pour quelques secondes, ils deviennent anxieux, ils paniquent, ils s’agitent, se saisissent d’un appareil. Il suffit de penser aux gens qui font la queue à la caisse ou à un feu rouge. Être seul c’est comme un problème qui doit être résolu. Et donc les gens essaient de le résoudre en se connectant. Mais ici, la connexion est plus un symptôme qu’un remède. Il exprime, mais il ne résout pas, un problème sous-jacent. Mais plus qu’un symptôme, la connexion constante transforme la façon dont les gens se conçoivent eux-mêmes. Elle façonne une nouvelle façon d’être.

Commencez à penser à la solitude comme à une bonne chose. Faites de la place pour ça. Trouvez des façons de le démontrer en tant que valeur à vos enfants. Créez des espaces sacrés à la maison – la cuisine, la salle à manger – et reprenez-en possession pour la conversation. Faites la même chose au travail. Au travail, nous sommes tellement occupés à communiquer que nous n’avons souvent pas le temps de penser, nous n’avons pas le temps de parler, des choses qui importent vraiment. Changeons ça. Plus important encore, nous devons tous vraiment nous écouter les uns les autres, y compris quand nous sommes ennuyeux. Parce que c’est quand nous bafouillons ou hésitons ou ne trouvons pas nos mots que nous nous révélons les uns aux autres.

Autre source intéressante :

http://www.matthieuricard.org/blog/posts/seul-au-milieu-de-tous

 

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. WOW !!!
    Sherry Turkle a dit quelque chose qui m’a accroché : « Quand je demande aux gens quel est le problème d’avoir une vraie conversation… ils me répondent qu’une conversation prend trop de place en temps réel et tu ne peux pas contrôler ce que tu dis. »

    Une autre preuve que nous vivons de plus en plus dans une société ou nous devons être parfait et en contrôle de tout.

    Aussi, l’importance d’avoir de l’attention, d’être écouté… parce que trop souvent dans une conversation, l’autre ne nous écoute pas vraiment.
    Dans les médias sociaux, nous partageons nos frustrations, nos joies, nos enfants, nos loisirs, sports, émissions préférées, notre déjeuner…… NOTRE VIE !
    Nous sommes convaincu qu’au moins une personne va nous lire et dès qu’un « LIKE » apparaît, nous ressentons un bien énorme parce quelqu’un, quelque part, a réagis à ce que nous avions à communiquer.

    Le chose la plus importante, qui semble aussi primordiale que l’air qu’on respire se résume en un seul mot : ATTENTION… L’être humain a une soif maladive d’attention et les médias sociaux sont un moyen de soulager ce malaise.
    Tout le monde peut maintenant mettre sa vie à la une, à la manière des magazines à potins. Pas pour rien que la plupart ne recherchent pas des « amis » de qualité, mais sont en quête d’atteindre les 5000 amis Facebook !

    Le problème dans tout ça est que ces nouveaux types de connexions nous déconnectent toujours plus de la vraie connexion humaine.

    Aimé par 1 personne

    1. Changeons notre vie dit :

      Entièrement d’accord avec toi Patrick. Elle l’explique d’ailleurs très bien dans la vidéo, et elle a même écrit des livres sur ce sujet.Belle soirée 🙂

      Aimé par 2 personnes

  2. Je n’aime pas tellement la solitude mais parfois c’est utile de trouver un moment seul pour penser à nos projets, à des livres ou films qu’on a vus/lus, à notre vie…

    J'aime

    1. Changeons notre vie dit :

      Peu de gens aime la solitude, car ils ont peur de se retrouver seul face à eux mêmes tout simplement. Je suis ravie que tu prennes le temps de le faire, cela ne peut être que bénéfique.
      Belle soirée 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. entresoi dit :

    Je suis partagée sur ce thème. En effet, certaines personnes n’ont que les réseaux sociaux pour lien. Je pense à une amie handicapée. Et à tous ceux qui souffrent de timidité. Le monde est violent. Surtout actuellement. Combien de fois sommes nous agressé par les autres. sur les réseaux tu choisis les personnes qui te correspondent.

    J'aime

    1. Changeons notre vie dit :

      Oui, je te comprends, mais ce n’est pas vraiment « la vraie vie » que de se retrancher derrière les réseaux sociaux pour échapper à ce qui nous effraie.Je pense qu’il faut au contraire affronter ses peurs, car en bout de chemin, il y a une sorte de délivrance et un gain de confiance en soi qui est le fondement du bonheur. Je conçois que ce soit difficile. Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s