Satish Kumar, irréaliste ?

le

Quand on l’accuse d’avoir des objectifs irréalistes, il répond :

« Voyez ce que les réalistes ont fait pour nous. Ils nous ont mené à la guerre et au changement climatique, à une dimension inimaginable de pauvreté, à une destruction globale de l’environnement. La moitié de l’humanité se couche affamée à cause de tous les chefs d’États réalistes du monde. Je dis aux gens qui me traitent d’« irréaliste » de me montrer ce que leur réalisme a fait. Le concept de réalisme est dépassé et exagéré. » Satish Kumar

(Satish Kumar (né le 9 août 1936 en Inde) est un activiste, un éditeur et un promoteur de la simplicité volontaire indien. Il a été moine jaïn, militant du désarmement nucléaire et pacifiste. Il vit en Angleterre où il a fondé un centre de formation international en écologie et une école. Il est rédacteur en chef du magazine Resurgence & Ecologist.

Je vous invite à écouter (vidéo de 2 min) cet homme plein de bon sens (c’est mon avis) moqueur Il nous délivre quelques idées pour avoir une vie plus harmonieuse.

« Nos vies sont déséquilibrées, nous travaillons entre 8 et 10 h par jour.

Nous gagnons juste assez pour nous nourrir, pour nous habiller, pour acheter une voiture, et payer nos factures. L’occident est riche, mais les gens n’ont pas de temps pour eux. Nous n’avons pas le temps de voir nos enfants, nos conjoints.

Pourquoi ne pas garder du temps pour soi ?

On est tellement obsédés par gagner de l’argent, que l’on met ses parents en maison de retraite, et qu’on ne voit pas ses enfants.

Ce mode de vie est très pauvre………. »

 

Il apparait, avec plein d’autres belles personnes dans le film « En quête de sens » * que je vous recommande de voir si ce n’est pas déjà fait !

https://enquetedesens-lefilm.com/

* Ni un film environnemental, ni un film de voyage, ni réellement fictionné, ni totalement documentaire, incarné mais pas intimiste, ce film ressemble au road-movie d’une génération désabusée à la recherche de sagesse et de bon sens. En rapprochant les messages d’un biologiste cellulaire, d’un jardinier urbain, d’un chamane itinérant ou encore d’une cantatrice présidente d’ONG, Marc et Nathanaël nous invitent à partager leur remise en question, et interrogent nos visions du monde. Ce documentaire a été coproduit grâce à une campagne de financement participatif qui a mobilisé 963 internautes. Il est distribué de manière indépendante par l’association Kamea Meah.

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s